L’alimentation du lapin

lapin-alimentation

 

Le système digestif du lapin est complexe et très fragile. Il est adapté à une alimentation riche en fibres. Le lapin possède également des dents à pousse continue et il a de ce fait un besoin impératif de ronger. Beaucoup de maladies découlent d’une mauvaise alimentation !

Ainsi outre la couverture des besoins métaboliques du lapin, l’alimentation doit également permettre l’usure des dents à pousse continue et favoriser la production de crottes dures et de crottes molles (qui sont ré-ingérées).

 

 

 

Du foin, du foin et encore du foin !

  • Le foin est la base de l’alimentation du lapin.
  • Ses fibres permettent l’usure des dents et assurent un bon transit digestif.
  • Le foin doit être de très bonne qualité (exemple foin de Crau) non poussiéreux, servi à volonté tous les jours, dans un râtelier pour éviter les souillures

Des légumes et de la verdure fraîche (3 sortes par jour)

  • Les légumes et la verdure fraîche permettent un apport de vitamines et une bonne hydratation du contenu digestif. Ils constituent en plus une source d’enrichissement environnemental.
  • Idéalement 3 sortes par jour, environ 80g/kg de lapin. Ils doivent être lavés, séchés et à température ambiante.
  • Exemples de végétaux que l’on peut proposer : carottes et fanes de carottes/navets/radis, endives, épinards, mâche, brocolis, fenouil, céleri, persil, cerfeuil, thym, pissenlit, salade frisée, cresson…
  • A éviter : haricots crus, laitue, germes de pomme de terre, pomme de terre crue, avocat, oignons

!!! Les légumes et la verdure ne doivent pas être distribués aux jeunes lapereaux récemment sevrés car ils pourraient aggraver une diarrhée de sevrage. On peut commencer à introduire la verdure dans l’alimentation du lapin, très progressivement, quand le lapin est habitué à son nouvel environnement chez ses nouveaux propriétaires (attendre environ 3 semaines après l’adoption).

Des granulés (un peu matin et soir)

  • On peut mettre à disposition des granulés 30 minutes matin et soir ou 1 cuillère à soupe matin et soir. Il ne faut pas les laisser à volonté car ce type d’aliment n’est pas assez riche en fibres, trop riche en glucides et trop gras : le lapin risquerait donc de prendre du poids, d’avoir des troubles digestifs chroniques et des problèmes dentaires.
  • Préférer les granulés aux mélanges de graines sinon le lapin trie ! Choisir plutôt des granulés extrudés sélectionnés pour lapins de compagnie (fibres longues, teneur en fibres au moins 20%) et adaptés au stade physiologique.

Des fruits (occasionnellement)

  • Les fruits sont très riches en sucres. Ils ne doivent être distribués qu’occasionnellement, 1-2 fois par semaine.
  • Exemples de fruits que l’on peut proposer : pomme, poire, banane, framboise, fraise, mûre, kiwi, ananas, pêche, cerise, melon, papaye…

Des friandises (en récompense, préférer les fruits)fond-blanc--ami--amis--animaux_3218815

  • Les friandises sucrées, dont le lapin raffole, sont proposées sous de multiples présentations. Elles ne doivent être proposées qu’exceptionnellement à titre de récompense.
  • Des morceaux de fruits conviennent parfaitement en récompense !