Reproduction : vermifuger la mère pour protéger les chiots

art367-chienne-allaitement-gestation-vers
Les vers représentent un réel danger pour les chiots, ces parasites étant à l’origine de troubles digestifs, de retard de croissance voire parfois de décès. La chienne est la principale source de contamination de ses petits. La contamination peut se faire de différentes manières.

 

La contamination des chiots peut se faire :

  • alors que les chiots sont encore dans le ventre de leur mère (cas des ascarides, appelés souvent ascaris ou Toxocara) ;
  • après la naissance, par ingestion des œufs de parasites déposés sur le poil de la chienne ou dispersés dans l’environnement ;
  • directement lors de l’allaitement, certains vers comme les ascarides ou les ankylostomes étant capables de passer de la mère au chiot par le lait maternel.

Vermifuger correctement une chienne reproductrice est donc une précaution nécessaire à la bonne santé des petits. Malheureusement, ce n’est pas suffisant, particulièrement en ce qui concerne les ascarides (ascaris). Chez la chienne adulte, leurs larves sont enkystées dans les organes internes et sont difficiles à détruire. De plus, l’environnement des animaux est souvent très riche en œufs de ces parasites, ce qui est à l’origine d’une contamination rapide. Ainsi, malgré la vermifugation des mères, la plupart des chiots naissent avec des parasites.

Quelles mesures prendre pour limiter les risques ?

  • Garder l’environnement propre
    Les crottes doivent être ramassées, les sols, surfaces et paniers régulièrement lavés, aussi bien pendant la gestation qu’après la mise bas. Ne pas hésiter à shampooiner la chienne si elle s’est salie.
  • Utiliser un vermifuge adapté.
    Le produit doit être à la fois efficace contre les vers les plus dangereux et inoffensifs pour la chienne et ses chiots. Attention, tous les vermifuges ne sont pas équivalents. Certains n’ont aucune action sur les ascarides ou les ankylostomes, d’autres sont actifs seulement sur les vers adultes, d’autres encore agissent à la fois contre les adultes et les larves. Il est indispensable de demander à votre vétérinaire de vous prescrire le vermifuge qui conviendra le mieux à votre animal.
  • Il est conseillé de vermifuger les chiens adultes au minimum tous les 4 mois contre les ascarides, mais, en fonction de son mode de vie, il pourra être préférable de vermifuger plus souvent une future mère. Si la chienne est régulièrement vermifugée, il n’est pas nécessaire de le refaire juste avant la saillie.
  • Il est très important de commencer à vermifuger les chiots dès l’âge de 2 semaines, puis toutes les 2 semaines jusqu’au sevrage, avec un vermifuge adapté à leur âge, même si la chienne a été vermifugée en cours de gestation. En effet, les vermifuges classiques n’ont que peu d’efficacité sur la transmission des larves aux petits. Attention, certains vermifuges ne conviennent pas aux chiots : lisez bien la notice et renseignez-vous auprès de votre vétérinaire.
  • La chienne doit être vermifugée systématiquement en même temps que ses chiots, afin de réduire les risques de contamination. La mère sera donc traitée avec un vermifuge adapté 2 semaines après la mise bas, puis toutes les 2 semaines jusqu’au sevrage.

Un communiqué ESCCAP France